Blogueur Hanhan : culture et liberté

Publié le par Raphael

blog hanhanJ’ai traduit la fin d’un article écrit par le célèbre blogueur / coureur automobile / écrivain Hanhan (韩寒 Hánhán) Son blog est un des plus lus en Chine, mais à la différence de la plupart des choses très populaires dans ce pays, il est loin d’être mièvre. Il est au contraire souvent acerbe et critique envers le gouvernement chinois. En lisant son blog, on prend conscience que les choses ont beaucoup changé en Chine et qu’internet est vraiment devenu un espace de liberté. Il reste bien entendu des sujets complètement tabous et la censure est encore omniprésente. Mais les mailles du filet se sont déjà bien détendus par rapport à il y a quelques années.


J’ai assez peu pratiqué la traduction du chinois au français, et je me rends compte que c’est un très bon exercice. Je me contente sans m’en rendre compte d’un niveau de compréhension assez superficiel quand je lis un texte en chinois. Avoir à le traduire demande à s’interroger sur les moindres détails, à trouver les bonnes formulations en français (faire des arbitrages entre la meilleure formulation en français et la plus fidèle au texte original), à interpréter correctement le chinois qui est un langage parfois peu précis, etc…


Voici ma traduction du texte, elle est loin d’être parfaite, mais elle rend je pense globalement compte du message que voulait faire passer Hanhan. Il répondait à un journaliste sur la question de la pauvreté de la production d'oeuvres culturelles en Chine et son lien avec le manque de liberté.


Les Chinois s’accommodent du fait que certains s’enrichissent de manière pas claire et ensuite vont à l'étranger acheter des sacs Louis Vuitton par lot de 100 et obtenir ainsi le respect de la communauté internationale ? De nos jours, l’état d’esprit de nos compatriotes est ainsi : une personne exploite 10.000 personnes, tout le monde l’insulte, soudainement, cette personne va au salon automobile de Genève et achète la voiture de sport la plus chère au monde,  la nouvelle arrive en Chine, et là ces même 10.000 personnes en sont toutes très fières.

C’est ainsi… si nous n’avons pas une véritable culture forte, et de véritables œuvres à exporter, les étrangers nous considéreront pour toujours de la même manière que nous-mêmes considérons les patrons des mines de charbon du Shanxi (ndt : exemple type du nouveau riche en Chine).

La vraie puissance de la Chine si elle ne peut pas s’exprimer à travers 1.3 milliards de personnes conduisant chacune une Mercedes, alors elle dépend de notre capacité aujourd’hui à l’exprimer au reste du monde à travers la culture. Pour cela, il faut que les intellectuels et le gouvernement travaillent ensemble, il suffirait de desserrer un peu l’étau, nous n’avons jamais manqué d’artistes, je n’en suis probablement pas un, mais ils sont certainement nombreux. Pourquoi avoir peur de se faire critiquer ses œuvres, il est aussi possible de les défendre, et ce n'est qu’après avoir compris cela qu’un ministère de la culture pourra prétendre a être respecté par le peuple. Sinon nous n’aurons pour toujours que le thé vert et les pandas pour émouvoir le reste monde ?

On offre toujours des spécialités locales aux étrangers en les faisant passer pour de la culture.

 

Post original (extrait) :


中国人就靠着一些因为说不清楚的原因发财了的人去国际上一买就是一百个LV来获取国际社会的认可么?国人现在的心态是这样的,一个人剥削一万个人,大家正骂着呢,突然这个人飞去日内瓦车展买一台全世界最贵的跑车,消息传到国内来,那一万个人都很自豪。

 

算了吧,没有真正强大的文化,没有真正输出的作品,外国人看你永远像你看山西煤老板一样。

 

中国之真正的强大,除非十三亿人一人一台奔驰,否则就取决于现阶段有没有真正让全世界信服的文化作品。这需要所有的文化人和官方共同的努力,只要你松绑,我们从来不缺好的艺术家,当然可能我不是,但一定有一批人是。哪怕是批评你的作品,你一样扶持它,这样的文化部门才是受人尊敬的。要不然你打算永远靠熊猫和茶叶去感动全世界吗。


我们总是把送外国人一点土特产当成在给外国人输出文化了。

 

Présentation de Hanhan dans Rue 89

 

Publié dans Traduction

Commenter cet article